L'autovaccin toxoïde Clostridium
pour les ovins et caprins

Découvrez les vaccins autogènes offerts pour ovin
Voir la liste des
vaccins ovins

Solutions vaccinales

Clostridium perfringens chez
les ovins et les caprins

Le bacille Clostridium perfringens produit des maladies entériques, appelées génériquement « entérotoxémie » chez les ovins et les caprins.

Ce micro-organisme est un habitant normal non pathogène dans l’intestin des animaux. Mais lorsque le milieu intestinal est altéré par des changements soudains dans l’alimentation, ou d’autres facteurs, ce micro-organisme prolifère et produit des toxines virulentes (alpha, bêta et epsilon) qui causent une entérotoxémie chez l’animal.

La gravité et l’acuité de la toxémie de C. perfringens rendent le traitement des animaux atteints très difficile. La seule façon de prévenir et de contrôler la maladie demeure l’immunisation active.

Les symptômes

  • Jaunisse d’agneau, caractérisée par la dépression, l’anémie et l’hémoglobinurie

  • Mort subite, sans signes précurseurs

  • Douleurs abdominales et gonflement avec sang dans les selles

La transmission

  • Spores présentes au sol
  • Contact de la nourriture avec les spores présentes au sol

Programme de vaccination

Les moutons et les chèvres adultes reçoivent une première dose de 3 ml du vaccin toxoïde de C. perfringens, suivie d’une seconde dose de 2 ml de 2 à 3 semaines plus tard et, finalement, une dose (booster) de 2 ml 3 semaines avant la mise bas. Dose de rappel : 2 ml tous les 5 à 6 mois.

Les agneaux et les chevreaux bénéficieront de l’immunité temporaire en consommant le colostrum de la mère. Cette immunité va commencer à décliner après environ 4 à 6 semaines. Par conséquent, les agneaux et les chevreaux doivent recevoir leur première vaccination à l’âge de 6 semaines, suivie d’une deuxième dose de 2 à 3 semaines plus tard. Dose de rappel : 2 ml tous les 5 à 6 mois.

Les agneaux et les chevreaux provenant de mères non vaccinées doivent recevoir leur premier vaccin dès la première semaine de vie, suivi d’une deuxième dose de 2 à 3 semaines plus tard. Chaque dose est de 2 ml pour les agneaux et les chevreaux. Dose de rappel : 2 ml tous les 5 à 6 mois.

• Vaccin manufacturé sur ordonnance d'un vétérinaire agréé.
• Pour professionnels de la santé vétérinaire seulement.

Comment protéger les moutons,
les chèvres, les agneaux et les chevreaux

La seule façon de protéger les ovins et les caprins est l’immunisation active (vaccination). De cette manière, les moutons et les chèvres étant protégés, les agneaux et les chevreaux le seront par immunisation passive grâce au colostrum. Par conséquent, la vaccination des moutons et des chèvres adultes demeure la seule façon de les protéger.

Les avantages de la vaccination

  • Immunisation par le colostrum
  • Économie sur le coût des médicaments
  • Réduction de la mortalité