L'autovaccin toxoïde Clostridium pour les porcins

Découvrez les vaccins autogènes offerts pour le porcin
Voir la liste des
vaccins porcins

Solutions vaccinales

Clostridium perfringens
de type A chez le porc

Le bacille Clostridium perfringens de type A est considéré comme l’une des causes les plus courantes de la diarrhée chez les porcs nouveau-nés.
La maladie peut se développer chez les porcelets à la mamelle dès la première semaine de vie. Les signes cliniques typiques incluent la diarrhée mucoïde hémorragique dès 48 h après la naissance, et peuvent durer 5 jours.

Les méthodes actuelles de diagnostic sont basées sur l’isolement d’un grand nombre de C. perfringens de type A dans les fèces ou dans le contenu intestinal. Une bonne méthode pour contrôler la maladie est l’immunisation active.

Les symptômes

  • Mortalité élevée chez les porcelets dans la première semaine
  • Diarrhée hémorrhagique mucoïde
  • Retard sur le gain de poids
  • Perte d'appétit

La transmission

  • Spores présentes au sol
  • Contact de la nourriture avec des spores présentes au sol

Programme de vaccination

On injecte aux animaux adultes une première dose de 3 ml de vaccin toxoïde, suivie d’une deuxième dose de 2 ml de 2 à 3 semaines plus tard. Une autre dose de 2 ml (booster dose) doit être donnée 21 jours avant la mise bas. Cela donne une immunité pour protéger les porcelets jusqu’à l’âge de 4 à 6 semaines. Après 4 à 6 semaines, les porcelets sont soumis à une immunisation active à l’aide d’une première dose de 2 ml du vaccin toxoïde, suivie d’une deuxième dose de 2 ml de 2 à 3 semaines plus tard. Dose de rappel : 2 ml tous les 5 à 6 mois.

Les porcelets provenant de mères non vaccinées doivent recevoir une première dose de 2 ml dès la première semaine de vie, suivie d'une deuxième dose de 2 ml, 2 à 3 semaines plus tard. Chaque vaccination est de 2 ml pour les veaux. Dose de rappel : 2 ml tous les 5 à 6 mois.

• Vaccin manufacturé sur ordonnance d'un vétérinaire agréé
• Pour professionnels de la santé vétérinaire seulement

Comment protéger les porcs et les porcelets
contre l'entérite hémorragique
due à Clostridium perfringens

La courte durée de la maladie rend le traitement inefficace.
Par conséquent, la seule façon de protéger les porcs et les porcelets est de procéder par immunisation active (vaccination par toxoïde C. perfringens de type A) chez les truies. De cette manière, les truies sont protégées et les porcelets seront protégés également par une immunité passive grâce au colostrum de la mère.

Les avantages de la vaccination

  • Immunisation par le colostrum
  • Réduction de mortalité dans le troupeau
  • Économie sur l'alimentation